Protections périodiques

toutes les protections periodiques

Je vous parle aujourd’hui d’un sujet typiquement féminin, les protections périodiques.

Être une femme c’est subir les règles tous les 28 jours (ou à peu près) et avec tous les inconvénients qui vont avec.

Ainsi j’ai eu envie de faire un poste sur ce thème. Tout d’abord il faut savoir qu’une femme utilise entre 10 000 et 15 000 tampons ou serviettes au cours de sa vie (enoooormmme!!) Et puis je me suis dit que même si on en porte tous les mois ou presque cela ne signifie pas que l’on sache tout à leur sujet 😉

1) Un peu d’histoire (merci au site « le journal des femmes »)

Il faut savoir que les protections périodiques se sont présentées pendant longtemps sous forme de tissu que les femmes attachaient à une ceinture (même principe que les portes-jartelles) autant dire que ce n’était pas super pratique et que peu de femmes les utilisaient, elles utilisaient généralement leur jupon. De plus, le fait d’être indisposée faisait peur, on leur prêtait un pouvoir maléfique (si si!!).

Au XIX ème siècle arrivent les premières culottes en coton qui font office de protection, il faudra attendre les années 70 (ce qui est finalement tout récent) pour que soient commercialisées les premières serviettes hygiéniques adhésives.

 

2) Les serviettes hygiéniques

serviette hygienique

La serviette hygiénique est une protection externe qui se porte à l’intérieur du sous-vêtement.

Le premier avantage c’est que du fait d’être portées à l’extérieur, elles n’agressent pas le vagin et par conséquent ne l’assèche pas et n’entraînent pas d’irritations internes. C’est un très bon point positif pour les femmes fragiles au niveau vaginal.

Elles sont désormais de plus en plus confortables et se glissent plus facilement dans un sac à main ou dans une poche.

De plus, elles permettent d’avoir une bonne visibilité sur le flux tout au long du cycle.

Il y a eu de gros progrès ces dernières années et les serviettes deviennent de plus en plus absorbantes. Les fuites en dehors de la serviettes sont donc de moins en moins courantes.

Parlons maintenant des inconvénients, les serviettes bien que de plus en plus confortables ont tendance à irriter toute la partie « entre jambes » . De plus, on sent le sang s’écouler ce qui peut mettre un peu mal à l’aise (est ce que ça n’est pas en train de couler à côté ????) et garder sa serviette plusieurs heures signifie aussi être en contact pendant tout ce temps avec son sang ce qui n’est pour le coup pas très hygiénique.Il faut être également assez prudent sur le temps entre deux changements de serviettes car cela peut vite donner une odeur désagréable.

Un autre point important est que la mode est aujourd’hui de plus en plus portée sur les vêtements près du corps et il peut arriver que la serviette hygiénique se voit ce qui n’est vraiment pas terrible (je confirme je l’ai déjà remarqué chez moi notamment sur une tenue de cocooning!).

Enfin, les serviettes hygiéniques ne sont pas super écologiques, c’est important de le souligner. De plus, certains constituants chimiques seraient assez douteux (pas mal de site « bio » en parle comme le site femininbio).

A noter: Il existe des serviettes en coton dont certaines sont même lavables. Elles sont moins irritantes et plus respectueuses de notre corps et de l’environnement.

Personnellement je ne porte plus que des serviettes la nuit (depuis mes 17 ans) après en avoir porté pendant quelques années toute la journée. Je porte les serviettes de la marque Always c’est celles que je trouve les plus confortables.

serviettes always

3) Les tampons

33bsj0006rf

Close up of tampons

Le principe du tampon est de se mettre directement dans le vagin. Bien qu’il puisse effrayer au premier abord, on prend vite le coup. Personnellement j’en ai mis pour la première fois lorsque j’avais 17 ans et j’avoue que j’ai mis beaucoup de temps à le mettre mais finalement dès la 2ème fois il était adopté (en même temps il faisait 35 degrés j’étais en vacances et je ne voulais pas me priver d’aller à la piscine!! 😉 )

L’avantage des tampons est qu’une fois mis on ne les sent plus (sauf s’ils sont mal mis) et ça donne vraiment du confort.

De plus, leur petite taille permet de pouvoir les transporter vraiment partout même dans une toute petite poche.

Un autre avantage est qu’on ne sent absolument pas les pertes de sang ce qui donne un réel confort, de plus cela permet en contrepartie de ne pas avoir de problèmes d’odeurs.

Il y a néanmoins quelques inconvénients notables. Tout d’abord les tampons ne permettent pas d’avoir une visibilité sur la quantité de pertes sauf une fois le tampon enlevé ce qui peut parfois générer un problème de fuite si on anticipe pas bien la taille du tampon. D’autant plus qu’il n’est pas recommandé de mettre un tampon trop gros parce que cela peut générer des irritations plus importantes au moment de l’enlever. Après, lorsque l’on a la chance d’avoir des cycles réguliers on peut rapidement anticiper (ce qui est mon cas j’ai de la chance!) 😉

Un autre inconvénient et pas des moindres c’est qu’un tampon peut irriter surtout pour les femmes qui sont assez fragiles car il a tendance à assécher. Il faut être vigilant sur le temps entre deux changements de tampons car il y a également un risque plus accru d’infection. Il augmente également le risque de mycose donc si vous êtes sujettes à en faire régulièrement ce n’est pas forcément la protection la plus adaptée pour vous.

En parlant d’infection il y en a une importante qui figure d’ailleurs sur la notice des tampons (si vous avez eu l’occasion une fois d’y jeter un petit coup d’oeil), il s’agit du syndrome du choc toxique. C’est une affection rare mais grave. Plusieurs symptomes permettent de le repérer à savoir de fortes fièvres, des vomissements, une éruption cutanée, des évanouissements… Vous pouvez retrouver pleins d’informations à ce sujet sur le site de la marque Tampax.

Tout comme les serviettes hygiéniques les tampons créer beaucoup de déchets et ça c’est vraiment dommage.

Autre point important le coût des tampons est quand même important (pour ma part je les paie près de 4€ la boîte), plus important encore que les serviettes hygiéniques.

A noter: il existe désormais des tampons probiotiques qui permettent en plus de retenir les pertes de sang, de restaurer la flore vaginale et ainsi d’éviter les irritations et de diminuer les risques de mycoses. Ces tampons s’achètent en pharmacie ou en parapharmacie (entre 5€ et 10€).

C’est pour ma part le système de protection périodique que j’utilise en journée et je n’ai jamais eu aucun problème d’infections ou autres. J’utilise plus particulièrement les tampons de la marque Tampax avec application et je ne suis vraiment pas déçue. Il m’est arrivé d’avoir occasionnellement des soucis de « fuites » mais dûs au fait que je gardais les tampons parfois un petit peu plus longtemps que prévu faute d’avoir l’occasion de les changer ou simplement par oubli sur le moment.

tampax

 

4) La coupe menstruelle

coupe menstruelle

La coupe menstruelle (cup) est un procédé assez récent que je n’ai encore pas eu l’occasion de tester mais auquel je m’interresse de plus en plus!

La coupe menstruelle est en forme de cloche, souple et elle s’insère dans le vagin.

Elle a l’avantage d’être lavable et réutilisable ce qui est super économique quand on sait le prix global des tampons et serviettes et elle est surtout beaucoup plus écologique.

On trouve différents prix, avec toutes les recherches que j’ai pu faire les prix s’échelonnent entre 15€ et 30€ (du simple au double du coup).

Un autre avantage de la coupe menstruelle est qu’elle peut être gardée entre 8 et 12h ce qui est beaucoup plus long qu’une serviette et un tampon pour lesquels le délai ne doit pas dépasser 4/5h

La coupe menstruelle a aussi l’avantage que le corps ne soit plus en contact avec le sang une fois celui-ci déposé dans la coupe. De plus, la matière évite toute irritation ou sécheresse vaginale.

Enfin autre grand point fort une coupe peut s’utiliser près de 10 ans! (grosse économie!!)

J’ai relevé dans mes recherches deux inconvénients majeurs à savoir qu’il faut avoir une certaine technique pour la mettre et l’enlever même si je pense que c’est un simple coup à prendre.

Le second inconvénient est qu’il faut prendre le temps de la nettoyer après chaque utilisation, il faut donc pouvoir le faire un peu n’importe où…

Je ne peux pas vous donner mon avis personnel sur cette protection menstruelle que je n’ai pas encore pu tester mais que je compte bien tester c’est pourquoi je tenais à faire un petit point sur ce sujet car je pense que c’est une bonne solution pour les années à venir.

Je vous ferai donc prochainement un poste exclusivement sur la coupe menstruelle après avoir pu la tester 🙂

Et vous quel est le mode de protection que vous utilisez? 🙂

 

 

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Protections périodiques

  1. annmy dit :

    Envie de réagir à cet article fort intéressant… Tout d’abord, moi aussi, j’utilisais la marque Alw*** mais malheureusement, depuis qu’ils ont mis leur nouveau système anti-odeur « je sais pas trop quoi » et qu’il y a la couleur bleue au fond des serviettes, j’ai arrêté de les utiliser… Cela me gratouillait… donc stop ! Avant, il n’y avait rien et elles étaient super… Du coup, j’utilise une marque neutre qui est tout aussi bien…
    Sinon, maintenant, il y a aussi les serviette hygiéniques lavables et donc réutilisables… Je les utilise en début et fin de règles et aussi quand je suis en traitement (pma) ; c’est top !! Si besoin, je peux te fournir l’adresse de site qui en vendent si tu veux faire un article… elles sont faites en coton bio donc pas de mycoses ni démangeaisons. Normalement on peut les utiliser en période de vraies règles mais j’ai pas encore osé tester !! Voilà pour ma petite contribution.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s